Vincent Dupuis, un apprenti récompensé

Par eurelien.fr
//  Publié le
20-01-2022
//  Mis à jour le 21-01-2022
Temps de lecture : 7 min

Après Angers et la Rochelle les années précédentes, Chartres a accueilli la finale de l’édition 2021 du concours national « Un des Meilleurs Apprentis de France » !  Rencontre avec l’Eurélien Vincent Dupuis, couronné pour son savoir-faire de couvreur.

 

A Coltainville, la famille Dupuis peut se targuer de compter deux médaillés au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » ! En 2020, Kévin avait été couronné pour ses ornements de toiture. Un an plus tard, c’est au tour de son frère jumeau, Vincent, de se voir remettre un titre en tant que couvreur.  Après avoir débuté un CAP pâtisserie, l’Eurélien de 19 ans ne regrette pas son changement de parcours. Au cours de l’été 2021, Vincent a obtenu son CAP de couvreur, avant de commencer un Bac Pro dans son domaine. Pour perfectionner ses techniques, il peut compter sur les conseils prodigués au lycée professionnel du bâtiment Philibert de l’Orme, à Lucé. Une expertise enrichie également grâce à son contrat d’apprentissage auprès de la société de couverture BDF, basée à Coltainville.

Pour participer au concours « Un des meilleurs apprentis de France » en novembre à Chartres, le jeune Coltainvillois a réalisé la maquette d’une couverture en ardoise, dotée d’une lucarne au dessin complexe. « Pendant le concours, j’ai pu compter sur le soutien de mes proches, notamment de mon frère et de mon oncle, qui est lui aussi couvreur de formation, explique Vincent, avant de relever, amusé : Après le dévoilement des résultats, j’ai été surpris de décrocher le titre de Meilleur apprenti de France dans ma spécialité, puis je me suis dit : « Mon frère a eu la médaille, alors pourquoi pas moi ! » » Désormais, Vincent a l’objectif de réussir son Bac Pro. Il continuera à faire ses armes auprès de son maître d’apprentissage, à Coltainville. A l’avenir, pourquoi ne pas unir les forces de deux médaillés en lançant une entreprise avec son frère jumeau ?

Chartres, ville hôte

Du 17 au 23 novembre, Chartes a accueilli les évaluations finales et nationales du concours "Un des meilleurs apprentis de France". À cette occasion, plus de 350 chefs d'œuvre représentant 52 métiers ont été présentés. Les artisans euréliens ont notamment été jurés pour les ultimes épreuves des fleuristes, des employés de vente, des coiffeurs et des représentants des métiers de l'esthétique.

Chaque année, ce sont plus de 6000 candidats qui s'inscrivent pour valoriser les métiers représentés au concours. Créé en 1985 à l'initiative de Paul Labourier, Meilleur Ouvrier de France (MOF), ce concours s'adresse aux jeunes âgés de moins de 21 ans, en formation initiale (CAP ou Bac Pro) issus d'établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d'apprentissage. Il est organisé par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France sous l'égide du Ministère du Travail et de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, et du Secrétariat d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat et de la Consommation et de l'Économie Sociale.

Accompagner les nouvelles générations tient à cœur aux Meilleurs Ouvriers de France car elles constituent un réservoir potentiel de futurs MOF. 

 

A ne pas manquer dans l'actualite

Lancement de la nouvelle édition d’Arts en Scène !