Un été sportif en Eure-et-Loir

Par eurelien.fr
//  Publié le
27-09-2021
//  Mis à jour le 27-09-2021
Temps de lecture : 7 min

Deux actions d’activités sportives et ludiques ont été proposées gratuitement à quelque 450 jeunes du département cet été, grâce à l’engagement financier du Conseil départemental.

Après une année scolaire assis en classe ou devant des ordinateurs à la maison, enfermés par périodes, masqués tout le temps, les jeunes, assurément, avaient besoin cet été d’une belle grande récré pour décompresser et se retrouver. Et un grand nombre d’adolescents euréliens ont eu la chance de se voir proposer, sur tout le territoire départemental, des animations et activités sportives et ludiques estivales gratuites sur des thématiques variées, à travers deux dispositifs : « Animations d’été en milieu rural » et « Camps Lanta – Au cœur du 28 ».

 

Les jeunes se sont inscrits en nombre pour en bénéficier tout au long de l’été. C’est ainsi que près de quatre cents enfants de 10 à 17 ans ont rejoint en juillet et août la première de ces actions, portée par Profession Sport 28 (PSL28). Du 7 juillet au 27 août, ces adolescents, à travers la dix-huitième édition de l’opération « Animations d’été en milieu rural », ont pu pratiquer durant une semaine des activités sportives originales et découvrir de nouvelles disciplines (tir laser, kinball, speedminton, tchoukball, péteca, etc.).

Dix-sept communes rurales euréliennes ont joué le jeu et proposé à ces jeunes de bénéficier gratuitement, grâce au financement majeur de 35.000 € du Conseil départemental, de l’encadrement d’éducateurs sportifs de PSL28 renforcé par les comités départementaux sportifs ayant signé des conventions d’objectifs avec le Département et l’appui des clubs locaux.

Des « Camps Lanta » sportifs et écoresponsables au cœur du 28

Parallèlement à cette action déjà bien ancrée dans le paysage eurélien, les « Vacances apprenantes », créées en 2020 sur un plan national en réponse à l’impact de la crise Covid, ont pu prendre place à nouveau cette année en Eure-et-Loir et leur déclinaison « Au cœur du 28 », proposée par Profession Sport 28, a eu son succès d’été ! Plus d’une cinquantaine de jeunes de 10 à 13 ans, issus de « quartiers de la politique de la ville », de zones rurales enclavées, en situation de handicap, bénéficiaires de l’aide sociale à l’enfance, en situation socio-économique précaire ou issus de familles de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, s’y sont inscrits.

Ils ont ainsi bénéficié de l’un des trois séjours organisés en juillet à Fontaine-Simon. Des séjours pour « Sportifs(ves) écoresponsables » de cinq jours et quatre nuits sous tente durant lesquels ils ont pu participer à des activités physiques et sportives, des visites culturelles, des jeux collectifs, des veillées et des animations en tous genres : de quoi se fabriquer de beaux souvenirs de jeunesse ! Avec l’aide de l’Etat, de la CAF 28 et grâce au financement de 5.000 € du Conseil départemental, le reste à charge pour les familles était souvent nul.

Au terme de ces séjours riches en activités et en émotions partagées, Frédéric Poisson, directeur de Profession Sport 28, annonce le résultat de l’opération : « à la fin de chaque séjour, un groupe uni de jeunes ! »

 

 

 

 

A ne pas manquer dans l'actualite

30 Conseillers départementaux à vos côtés
Le Fabuleux Noël du château de Maintenon rouvre ses portes.
Les ambassadeurs du sport eurélien visent Paris 2024