Retour aux 90 km/h sur une partie des routes départementales

Par eurelien.fr
//  Publié le
04-12-2020
//  Mis à jour le 05-01-2021
Temps de lecture : 4 min

Après plusieurs mois d’études, en lien avec les divers acteurs, et sur proposition de l’Assemblée départementale, le projet de retour aux 90km/h entre en vigueur au 1er décembre 2020 sur 8 axes départementaux.

Par Décret du 15 juin 2018, le Gouvernement décidait de modifier la vitesse maximale de 90km/h à 80km/h sur l'ensemble du réseau routier bidirectionnel à chaussée non séparée. La mesure prenait effet le 1er juillet 2018.

Le 24 décembre 2019, et dans le cadre de la promulgation de la Loi d'orientation sur les mobilités, la création d'un article dans le Code général des collectivités territoriales, a permis aux Présidents de conseils départementaux d’élever la vitesse maximale autorisée supérieure de 10 Km/h à celle retenue dans le Code de la route, pour arriver à 90km/h.

Les services départementaux ont poursuivi un important travail d'analyse préalable, permettant notamment aux élus de présenter un dossier technique abouti en Commission départementale de sécurité routière le 29 octobre 2020.

Cette commission départementale de sécurité routière a émis un avis favorable sur les 8 axes structurants suivants :

  • RD939 - Liaison Eure vers Chartres,
  • RD927 - Liaison Loiret vers Châteaudun,
  • RD924 - Liaison Loir et Cher vers Châteaudun,
  • RD923 - Liaison Sarthe vers Chartres,
  • RD921 - Liaison Chartres/Brou,
  • RD910 - Liaison Yvelines vers Chartres,
  • RD2020 - Liaison Essonne vers le Loiret,
  • RD955 - Liaison Loiret vers l'Orne.

Cette mesure qui concerne 240 km de routes entre en vigueur le 1er décembre 2020 et s’accompagne de l’installation de 426 panneaux de signalisation qui délimitent les zones limitées à 90 km/h.

Le coût global de la mesure est de 73 976 €.

Enfin, l'ensemble des zones limitées à 50, 70 ou 110 Km/h sont toutes maintenues. Le Département reste particulièrement vigilant sur la sécurité de son réseau routier et encourage les automobilistes à adopter une conduite responsable sur la route.

 

Photo : Claude Térouinard, Président du Département, Claude Guéret, Sénateur et ancien Vice-président du Département.

A ne pas manquer dans l'actualite

Avec les capteurs de CO2, les collèges respirent
Télétravail : le Département montre l’exemple
De Choisy-le-Roi à Chartres, ils ne regrettent pas leur choix