Partez à la découverte des parcs et jardins euréliens (1/3)

Par eurelien.fr
//  Publié le
02-03-2021
//  Mis à jour le 06-04-2021
Temps de lecture : 7 min
carte eurelien

Certains sont méconnus et méritent le détour, d’autres sont des pépites remarquables qui ont fait la renommée de notre département. L’Association des parcs et jardins en Région Centre (APJRC) a pour mission d’effectuer un inventaire de ces précieux espaces verts.
Portraits de ces lieux dédiés aux arbres, aux fleurs et aux plantes.

L’APJRC (Association des parcs et jardins en région Centre) existe depuis plus de trente ans et travaille à la préservation du patrimoine végétal en lien étroit avec la DRAC (direction régional des affaires culturelles). Sa mission est de protéger et améliorer les parcs et jardins de la région. L’association épaule ses adhérents par le biais de formations et incite le public à découvrir les espaces verts remarquables du territoire. Si des chercheurs s’attèlent à un inventaire scrupuleux des parcs et jardins, une attention toute particulière a été portée à l’Eure-et-Loir, qui révèle un art du jardin signifi catif de l’histoire de France. Un art peu commun fait pour attiser la curiosité des visiteurs. « Jardin médicinal, suspendu, avec fleurs, sans fleurs, en terrasse, en carré… », énumère Michelle Quentin, déléguée de l’association. « Beaucoup l’ignorent encore mais le département comporte son lot de surprises ». Du grandiose à l’intime, en passant par le poétique et l’oublié… Immersion dans les joyaux verts de l’Eure-et-Loir.

Carte Eure-et-Loir jardin

 

1. La Ferté Vidame

la-ferte-vidame

 

Rien ne ressemble au parc de La Ferté-Vidame. « Un endroit incroyable et si méconnu », déplore l’APJRC. Autour des ruines romantiques du château, les perspectives ouvertes évoquent l’immensité. Seuls les alignements d’arbres majestueux font obstacle au regard qui se perd sur l’horizon. Le jardin, qui voit le jour au Siècle des Lumières, est le dernier classique du genre. Mais le précurseur de l’époque suivante.

Infos pratiques :

Place du Vieux-Marché, à La Ferté-Vidame.

Parc public, ouvert tous les jours d’avril à octobre de 9h à 19h, de novembre à mars de 9h à 17h30.
Gratuit.
Renseignements : 02.37.37.68.59

2. Maintenon

Jardin-maintenon

Impossible de passer à côté du parc du château de Maintenon, dans la vallée de l’Eure. Ce hâvre de paix majestueux, dont les vestiges de l’aqueduc Vauban dessinent l’horizon, a été imaginé par le jardinier royal André Le Nôtre alors même qu’il travaillait pour Versailles. Après des transformations et destructions lors de la Seconde guerre mondiale, le jardin a été restauré dans sa forme originale, dans la pure tradition des jardins « à la Française ».

Infos pratiques :

Jusqu’en mars : du mardi au vendredi de 14h à 17h30 - les samedi et dimanche, de 10h30 à 19h.

Dernière admission : 17h ( jusqu’à levée ou modification du couvre-feu).
Tarif unique : 3 €/personne - gratuit pour les moins de 7 ans.
Renseignements : 02.37.23.00.09 ou chateau.maintenon@eurelien.fr

3. Pré Catelan

Héritage de Jules Amiot, l’oncle de Marcel Proust, le Pré Catelan, à Illiers-Combray, il s’étend sur 1,5 hectare. Il est le seul « Jardin remarquable » labellisé du Département, classement décerné par le Ministère de la culture en 2004. Ce jardin « à l’anglaise » qui a inspiré Marcel Proust peut devenir source d’inspiration pour tous les amoureux des jardins.

Infos pratiques :

Route de Tansonville, à Illiers-Combray.

Parc public, ouvert tous les jours de mai à août de 9h à 20h et de septembre à avril de 9h à 17h30.

Gratuit

 

A ne pas manquer dans l'actualite

À Bonneval, on navigue aussi sans pagayer
Le noyer d'Amérique, gardien des tombes de Saint-Rémy
L’Eure-et-Loir pas à pas