Les membres de l’Esat au service de la nature

Par eurelien.fr
//  Publié le
02-03-2021
//  Mis à jour le 25-03-2021
Temps de lecture : 11 min
Pépinière-la-bruyère

L’Établissement et service d’aide par le travail (Esat) Simone-de-Fontanges à La Ferté-Vidame dispose d’une magnifique pépinière et d’un service d’entretien des espaces verts tous deux tenus par des travailleurs en situation de handicap.

Ils en ont de la chance, ces professionnels du végétal et de l’aménagement des espaces verts qui viennent, chaque jour, travailler sur un domaine de plusieurs hectares, à quelques encablures du château de La Ferté-Vidame !

Il faut dire que les infrastructures de l’Esat (Établissement et service d’aide par le travail) Simone de-Fontanges, installées depuis 1988 à la Ferme des Bruyères, ont de quoi faire rêver : une pépinière, plusieurs serres et plates-formes végétales, une ancienne bergerie qui sert de zone de rempotage, des bâtiments administratifs et d’accueil… Les 44 travailleurs protégés qui exercent leur métier ici – 20 en pépinière, 24 en espaces verts – en ont, tout comme leurs encadrants, bien conscience.

« Ce sont des personnes qui arrivent principalement d’instituts spécialisés et qui présentent une déficience mentale légère à moyenne », explique Cathel Robert, cheffe de service. Elle précise : « Notre action, sous l’égide del’Adapei (Association départementale de parents et d’amis des personnes handicapées mentales), consiste à accompagnerces travailleurs protégés, à les former et à les employer, parfois toute leur vie professionnelle, dans les métiers de leur choix, au sein de la structure. Certains sont autonomes et d’autres sont logés dans un foyer près de l’Esat, géré par le Conseil départemental. »

 

Ils sont nombreux à faire confiance à l’Esat

Mais, si la plupart de ces professionnels en situation de handicap travaillent ici tout au long de leur vie professionnelle, certains bénéficient d’un dispositif de reconnaissance de leur travail pour leur permettre de s’insérer en milieu « ordinaire ». « Cela se passe soit par le biais de la Reconnaissance des acquis de l’expérience (RAE) ou de la Validation des acquis de l’expérience (VAE) et c’est ainsi que, récemment, l’un de nos ouvriers a obtenu son titre professionnel de paysagiste », raconte Cathel Robert, qui espère à présent lui trouver un employeur « comme n’importe quel collaborateur mais avec, bien sûr, un accompagnement adapté ». Or c’est bien là que le bât blesse, pour la responsable de la structure : « Nous aimerions insérer plus de gens en milieu ordinaire. Mais, ce n’est pas gagné. Il nous faut communiquer afin de faire évoluer cela. »

Pourtant, il suffit de voir la liste de ceux qui font déjà confiance à l’Esat pour leurs espaces verts pour attester de la qualité du travail fourni : Particuliers, professionnels – comme PSA Citroën – ou collectivités – comme la ville de Senonches – n’hésitent pas à faire appel à l’Esat… Quant à la pépinière Les Bruyères, qui fait partie intégrante de la structure, « elle est hors sol avec des végétaux cultivés en containers et s’étend sur 3,5 ha. Elle comporte quelque 40 000 végétaux en rotation de culture. Elle assure la production mais, aussi la commercialisation sur l’espace de vente aménagé sur site, par le biais de la prestation d’espaces verts chez les clients, via un service de livraison ou au cours de manifestations de type Fête des plantes », note Cathel Robert. La pépinière est ouverte au public : il serait dommage de se priver de la qualité de ses productions.

 

Pépinière-la-bruyère

Alexandre, 36 ans : « Ce travail, c’est un plaisir pour moi ! »

« A l’Esat, je travaille dans les serres. J’adore mon métier, je n’aimerais pas faire autre chose… Quand on arrive sur site, le matin, on fait le tour de la pépinière pour redresser les plantes. Ensuite, on va tous en salle de rempotage pour connaître les différentes répartitions des tâches écrites sur le tableau par les monitrices. Nous sommes généralement répartis par petits groupes et on alterne les différentes tâches. Ce travail, c’est un plaisir pour moi : je fais du désherbage, de l’arrosage, de la taille spécifique, du rempotage, du paillage, de la préparation de commandes et de réservations, de la vente, de la livraison mais aussi la réception des marchandises, l’aménagement et l’approvisionnement de la zone de vente et la gestion des stocks. »

 

 

 

 

Infos pratiques :

Pépinière Les Bruyères à La Ferté-Vidame : ouverte au public tous les jours sauf le dimanche jusqu’en mars et les samedis seulement, de mars à décembre, à partir de 9 heures.

 

Les Bruyères
28340, La Ferté-Vidame
Tél. : 02.37.37.56.33.
www.pepiniere-lesbruyeres.fr

 

Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

Avec les capteurs de CO2, les collèges respirent
Télétravail : le Département montre l’exemple
De Choisy-le-Roi à Chartres, ils ne regrettent pas leur choix