Le noyer d'Amérique, gardien des tombes de Saint-Rémy

Par eurelien.fr
//  Publié le
10-05-2021
//  Mis à jour le 25-11-2021
Temps de lecture : 3 min

Chaque mois, découvrez un emblème du patrimoine naturel. Depuis plusieurs années, le Conseil départemental travaille à la préservation et à la labellisation des arbres les plus remarquables d’Eure-et-Loir.

Sur le canton tout à l’est du département, celui de la commune d’Auneau-Bleury-Saint-Symphorien, trône un arbre fascinant. En plein milieu du cimetière de l’église Saint-Rémy, entre deux tombes d’anciens prêtres de la paroisse alnéloise, trône un cormier tout droit sorti d’un film d’Alfred Hitchcock. Presque effrayant par son allure dénudée en automne, cet arbre fascine par son emplacement. Depuis de nombreuses années, il pousse là, faisant presque chavirer les tombes qui contrarient sa croissance.

 

Un endroit insolite

En France, c’est un arbre qu’il n’est pas si rare de croiser. Avec ses 22 mètres de hauteur et sa circonférence de presque 3 mètres, le Noyer d’Amérique d’Auneau-Bleury-Saint-Symphorien possède des dimensions semblables aux moyennes de cette essence. Mais cet arbre a ici trouvé un site hors du commun pour pousser. Mais est-ce là la seule raison de sa présence ? Pas vraiment. Sous le cimetière et l’église Saint-Rémy un cours d’eau coule... source miraculeuse ou une simple infiltration permanente, en tout cas le noyer d'Amérique, lui, semble s’en accommoder, et trône, fier, comme le gardien des tombes du cimetière Saint-Rémy.

Fiche technique

Junglens Nigra, noyer d'Amérique
Origine : zone méditerranéenne
Hauteur : 22 mètres
Circonférence : à 1,30 mètre : 2,93 mètres
Particularité : pousse au milieu d’un cimetière

A ne pas manquer dans l'actualite

Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE), à vos remarques !
Garantir la sécurité des automobilistes en hiver
Nouvelle édition du Salon des Aidants, à Vernouillet